13ème arrondissement

 

L’arrondissement

 

Le 13ème arrondissement est l’un des arrondissements de Paris qui vit encore des transformations urbaines majeures dans les domaines de l’architecture, des transports, des logements sociaux, de la rénovation urbaine…

 

Le 13ème arrondissement est peuplé de 184 235 habitants (Insee 2015) dans un mélange culturel important, très marqué par l’accueil des réfugiés du Sud-Est asiatique dans les années 1980. L’arrondissement se distingue par des spécificités qui en font un territoire aux ressources multiples ; l’importance des équipements sportifs, le nombre d’hébergements caritatifs le plus important de Paris, 11 établissements d’enseignements supérieurs, 5 centres universitaires, 15 lycées publics et privés et la création du dernier grand quartier de la capitale : Paris Rive Gauche. Enfin, il s’agit aussi d’un arrondissement très ouvert sur l’art urbain, de nombreux ateliers d’artistes étant présents et des fresques murales géantes jalonnant les quartiers.

 

 

Les équipes éducatives

 

Quatre équipes éducatives de rue, Clipper 13, 13ème Rue, Scène 13 et Phoenix 13, mettent en œuvre l’action de Prévention Spécialisée d’ARC 75 sur le 13ème arrondissement, soit 23 éducateurs, auxquels s’ajoutent des stagiaires de longue durée. L’activité est encadrée par deux Chefs de service éducatif.

Leur mission s’inscrit dans le champ de la Protection de l’Enfance, elle vise à rencontrer les jeunes « là où ils sont, aux moments où ils y sont ». C’est sur cette base que s’organise l’essentiel du temps d’intervention des éducateurs ; les après-midis, le soir, le week-end mais aussi le matin lorsqu’il faut réaliser un chantier ou accompagner un jeune vers une institution.

Ces actions éducatives sont complétées par une action sportive, Sport – Educs 13, composée de deux éducateurs sportifs, qui s’engagent auprès des jeunes sur les terrains d’éducation physique (TEP) de l’arrondissement.

 

 

Les espaces de rencontre

 

Depuis le 1er janvier 2017, l’association ARC 75 est interlocuteur unique pour la Prévention Spécialisée sur le 13ème arrondissement. A ce titre, l’association a conduit une étude avec le concours du sociologue Thomas Sauvadet, en vue de renouveler le diagnostic de territoire et continuer le travail éducatif avec les jeunes.

 

Les nombreux collèges sont pour les éducateurs des lieux de rencontre importants avec les préadolescents, les équipements sportifs sont très utilisés ainsi que les structures destinées à l’accueil et à l’animation des jeunes. Dans cet ensemble, les associations de quartiers et les centres sociaux occupent une place privilégiée, ils sont une passerelle significative dans la relation parents-enfants et un appui efficace pour le développement de projets.

 

Ces espaces de rencontres sont également les supports d’actions collectives menées avec les jeunes, ou de temps de préparation d’action collectives mises en œuvre hors des quartiers (sorties, séjours, etc.).

 

 

Le partenariat local

 

La Politique de la Ville a durablement marqué la cohésion et le dynamisme des pratiques partenariales, ses effets se sont faits ressentir au-delà des territoires référencés. L’indispensable travail en partenariat s’appuie sur des structures très engagées dans les quartiers, en premier lieu les centres sociaux, les espaces jeunes ainsi que les centres d’animation les plus ouverts aux jeunes des quartiers.

Comme indiqué précédemment, le partenariat avec les établissements scolaires et en particulier les collèges évolue favorablement, des expérimentations sont en cours en réponse à des problématiques individuelles et/ou collectives.

 

 

Quel public ?

 

En 2016, l’effectif concerné par l’activité est de 1101 jeunes dont 743 bénéficient d’actions éducatives et 358 sont en premier contact.

Les enfants de moins de 12 ans sans surveillance parentale sont nombreux dans les parcs et jardins de l’arrondissement. Leur contact avec les préadolescents en fait un motif de préoccupation pour les éducateurs.

C’est dans les domaines de la scolarité et de l’insertion socioprofessionnelle que les éducateurs sont très sollicités mais aussi pour répondre à des problématiques complexes liées à la justice, aux conduites à risque et à des contextes familiaux marqués par les ruptures et l’absence de figure paternelle.