Chantiers éducatifs

 

 

Le contexte

 

Depuis 2014, l’association met en œuvre des chantiers éducatifs en dehors des murs selon les termes de la circulaire de la DGEFP du 29 juin 1999 et l’additif du 19 mai 2011 à la circulaire n°2008-21 du 10 décembre 2008. Les chantiers sont menés sur l’ensemble du territoire parisien et jusqu’à la petite couronne parisienne.

 

Ils sont de nature variée, principalement des déménagements, des débarras de cave et d’appartements, de la peinture and (2nd œuvre du bâtiment), de fresques sur l’espace public, du bricolage, des réparations, du 2nd œuvre du bâtiment, du nettoyage d’appartements de particuliers ou de locaux, de la remise en état d’espaces verts, de jardins, de la manutention, de l’affichage…

 

 

L’équipe éducative et son fonctionnement singulier

 

L’équipe éducative dédiée au chantier éducatif se compose d’un éducateur, titulaire d’un DEES, et d’un encadrant technique.

Les chantiers sont mis en œuvre en lien étroit avec l’ensemble des équipes éducative de rue de l’association ; autrement dit, les jeunes concernés par l’action « chantiers éducatifs » viennent de l’ensemble des territoires couverts par ARC 75 : 10ème, 13ème, 15ème et 18ème arrondissements de Paris.

 

 

Quel public ?

 

Les jeunes qui intègrent le dispositif ont de 16 à plus de 21 ans, la majorité ayant entre 19 et 21 ans. Les plus jeunes sont en décrochage scolaire et cherchent à expérimenter le travail par le biais des chantiers éducatifs, ils n’adhèrent pas toujours aux autres propositions éducatives ou peuvent les faire « voler en éclat ».

Les 18-21 ans peuvent être des « déçus » des offres de la Mission Locale ou de la formation, ils sont un peu plus que les plus jeunes dans une démarche d’Insertion par l’Activité Economique. Les plus âgés sont au stade d’une tentative de prise de distance avec le quartier et le groupe de pairs.