Les outils éducatifs

 

 

   • L’ACCUEIL EN HEBERGEMENT : une aide provisoire

 

C’est un moment privilégié d’écoute et d’échanges avec le jeune afin de l’aider à rechercher une solution plus pérenne en proposant une orientation vers d’autres structures, en l’inscrivant dans le dispositif « SIAO » et en le mettant en relation avec les référents sociaux.

C’est également une période durant laquelle l’équipe éducative s’efforce de sensibiliser le jeune accueilli à sa propre santé, d’une part, en soulignant les principaux facteurs nocifs et, d’autre part, en l’informant sur le parcours de santé dont il peut bénéficier (Sécurité Sociale, clinique, hôpital, centre de vaccination, …), notamment par l’organisation de séances d’animation sur le thème de la santé animées par des professionnels de santé à l’aide de supports visuels.

A l’issue de cet hébergement, l’équipe fournit une aide à l’installation, au suivi et à la gestion du budget, propose des moments de partage festifs (anniversaire, fêtes, sorties, …) et apporte son concours à la recherche de logement autonome et aux diverses démarches diverses liées à l’insertion sociale.

 

 

   • LES CHANTIERS : une mise en situation de travail

 

Ils constituent une première expérience de travail qui peut déboucher sur un projet d’insertion professionnelle. Les chantiers sont menés conjointement avec l’équipe éducative et permettent de découvrir le sens de l’effort, la valeur de l’argent, le lien travail/rémunération, le respect des horaires, la ponctualité, Ils sont l’occasion de découvrir le monde du travail, de construire des projets personnels et de se confronter à la réalité du monde du travail.

Les chantiers sont de durée variable : de quelques heures, d’une journée à plusieurs jours. Certains sont commandités par des Services sociaux pour des familles fragilisées lors de déménagements, d‘expulsions ou de nettoyage de leur logement.

Les exemples de chantier les plus fréquents : lessivage, rénovation de locaux, montage de meubles, débarras de cave, déménagement, bricolage, nettoyage d’appartements, montage de stands, réalisation de fresques et de peintures.

 

 

   • LES SCOP’ADOS : une démarche d’expérience professionnelle

 

Cette démarche à l’instar des chantiers offre une première expérience de travail collectif et procure aux jeunes un sentiment de normalité et révèle des habiletés et des potentialités. Cependant, elle est beaucoup riche dans sa conception : elle propose aux adolescents (12-16 ans) des activités d’utilité collective, des actions solidaires, la conception et la production de biens et de services dont la contrepartie, sous forme de bourse, permet le financement de projets. La gestion du dispositif est coopérative : les jeunes sont associés au processus de prise de décision concernant l’organisation des travaux ou des services réalisés.

Les jeunes sont véritablement acteurs dès la conception et partie prenante de sa réalisation. Cette formule permet également aux équipes éducatives « d’être et de faire » avec les jeunes. C’est un levier éducatif précieux pour mobiliser les groupes de jeunes autour de projets collectifs et d’utilité sociale.

 

 

   • LA FORMATION AU PERMIS DE CONDUITE : un acte fort d’insertion

 

Cette action fournit un atout important à toutes les démarches relatives à l’insertion professionnelle dans la mesure où la possession du permis de conduire est un critère quasiment indispensable du recrutement.

 

 

   • L’ANIMATION DE LA VIE SOCIALE : la reconnaissance de l’autre

 

L’organisation de temps d’accueil collectifs au cours desquels les jeunes comme les habitants de leur quartier peuvent se retrouver et exprimer leurs envies et leurs besoins est utile à l’intégration dans la vie sociale et le lien entre générations.